FREE SHIPPING FOR EUROPEAN COUNTRIES

« Frapper fort, attirer l’attention »

La Génération Greta et le spectacle des COP

Marinel, Jamie, Sixtine, Helena, Nicki et Ridhima ont entre 12 et 24 ans. Qu’ont-elles en commun ? Depuis la France, les Etats-Unis, l'Inde et l'Argentine, elles sont réunies autour d’une cause qui nous est commune à tous : l'appel à l'action contre le changement climatique. 
Elles abordent dans des témoignages et explications émouvants mais fermes, des faits indéniables : beaucoup comptent sur la Génération Greta pour nous engager sur la voix d’une démocratie inclusive mais ce ne sont pas les seules à devoir agir. Le changement, c’est maintenant et les filles de la Génération Greta sont Résolues à prendre la parole, à manifester, elles tentent d'alerter par tous les moyens possibles. Il est temps de préférer la vie à un point de croissance, elles lancent un appel. Entendons-le.

 

 

.
.
.
Déjà sujets à une crise climatique intense 
.
.
.
.

Aujourd’hui les jeunes, les familles et les communautés ont peur.

Par les inondations, la pollution, la montée des eaux, les brouillards toxiques, les invasions d’insectes, les glissements de terrain, les canicules, les sécheresses, nous souffrons des désastres écologiques.

 

L’épidémie de coronavirus est la partie émergée d’un phénomène beaucoup plus large : la succession de crises pandémiques causées par la collision entre les habitats humains et naturels. Une menace majeure qui suscite l’obligation de prendre en considération, non seulement la santé des hommes, mais aussi celle de la planète comme l’explique le magazine UP.

 

Notre droit à un environnement sain est-il respecté par les institutions misent en place selon vous ? 

 

L’Afrique est un continent qui subit déjà les conséquences du réchauffement climatique par exemple . En République Démocratique du Congo, la fôret emblématique du pays menace toujours un peu plus chaque jour d’être déffrichée un peu plus pour pouvoir exploiter le cobalt sous sa Terre. Néanmoins, pouvoir et avidité nous font oublier que l’argent ne se mange pas. Tout le CO2 qui serait relâché dans l’atmosphère représenterait une catastrophe pour la qualité d’air de la population congolaise et ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres. 

Pendant que les scientifiques ne sont pas toujours entendus et que les jeunes manifestent dans la rue, les adultes jouent à la politique...

 

 

Les COP, une mise en scène

 

   

Des « spectacles », des « parades », ce sont les adjectifs qu’elles emploient pour aborder les COP et elles n’ont pas tord ! 

Comment vaincre le coeur du problème ? Nous constatons que nous confions la responsabilité de la résolution des problèmes systémiques à ceux qui soutiennent ce même système aujourd’hui. 

 

Les entreprises et les gouvernements sont en grande partie coupable mais nous devons retenir la notion de responsabilité à tous les niveaux de notre vie donc en tant que consommateur également ! Par l’achat, nous votons un système...

 

La COP 25 est en particulier un symbole d’échec, sans progrès ni avancées conséquentes qui ne sert pas les besoins des populations.

Passer d’un modèle prédateur à un modèle contributif, tout là est le challenge mais comment commencer sur une base saine si les victimes du climat sont oubliées de tous et que nous n’en tirons pas de leçons suffisamment significatives pour l’avenir ?

 

 

Ne comptons que sur nous-mêmes

 

“ C’est le tour des jeunes générations de prendre la relève. “ Chez REVOLT, cette réplique nous inspire… oui… et non... Pourquoi ?

 

Le changement, c’est maintenant. “Il faut faire tout ce qui est possible” déclare Greta Thunberg dans une interview. Nous n’avons pas à attendre qu’une génération agisse, le début de justice commence précisément par l’action de chacun, réalisant des actions concrètes à mettre en place dans notre quotidien.

 

 

Un début de justice : des actions concrètes à mettre en place dans notre quotidien :

 

  • Communiquer la vérité, même la plus petite qui soit dans notre quotidien
  • Pratiquer l’honnêteté et l’intégrer face à soi à et face aux autres
  • Agir pour un combat plus grand que soi = prendre des risques, oser
  • Cultiver sa créativité
  • Rester fidèle à ses valeurs, à son moi profond en appliquant la notion de responsabilité à tous ses domaines de vie

 

Rédactrice : Lola Pagney

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés